Renaissance d’un théâtre politique: Pierre Gringore à la Conciergerie (juin 2016)

220px-Salle_des_gens_darmes_conciergerie

En juin 2016, à l’invitation des Monuments Nationaux, nous avons présenté à la Conciergerie de Paris, devant un public d’enseignants et de personnes intéressées, une réflexion sur le théâtre politique en français aux XVe et XVIe siècle. En prenant pour exemple des pièces d’actualité et des drames historiques sur la mort des gouvernants de cette époque, nous avons proposé une recherche sur les scénographies souvent expérimentales qu’elles permettaient et sur l’impact que pouvait avoir cette forme de media alors fréquente.

Nous avons ensuite mis en voix un extrait de La Vie de Monseigneur saint Louis de Pierre Gringore (1513), pièce exaltant la puissance de la royauté capétienne à travers le roi fondateur de la Sainte Chapelle. Cette oeuvre imposante de plus de 9000 vers, issue de la plume d’un des plus grands dramaturges français du XVIe siècle, n’avait pas été éditée depuis le XIXe siècle. Elle fait aujourd’hui l’objet de la thèse de Shanshan Lu.

L’extrait interprété présente l’agonie et le décès de saint Louis lors de la croisade de Tunis. Le roi saint meurt pieusement, entouré des allégories qui représentent les trois états de la société française, Eglise, Chevalerie et Peuple, sous les yeux de son fils et successeur, Philippe.

Choix du texte et des images / édition et modernisation de l’extrait / mise en voix à la Conciergerie le 1er juin 2016: Shanshan Lu et Estelle Doudet.

Captation vidéo: Thomas Fossiez.

Nous remercions le Centre des Monuments Nationaux et Mme Martine Valentin, chargée de l’action pédagogique du Centre Paris Conciergerie Sainte-Chapelle Notre-Dame, de nous avoir autorisé à diffuser cette vidéo sur le carnet de recherches PHC Van Gogh “Orateurs et rhétoriciens”.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.